[creer site web] [creer site internet] [creation site internet] [pour débuter]
[système solaire]
[ciel profond]
[philastro]
[accueil]
[philastro]
[accueil]
[constellations]

Suite n°

La sonde Cassini-Huygens

A la fin des années 1980, la NASA et l'Agence spatiale européenne lancent le développement d'une mission conjointe d'exploration de la planète Saturne et de sa lune Titan. La NASA développe l'orbiteur et l'ESA l'atterrisseur qui doit se poser sur Titan.

C'est une mission particulièrement ambitieuse et coûteuse car l'orbiteur devra traverser les anneaux de Saturne et l'atterrisseur devra se poser sur Titan dont on n'a aucune idée du sol.

L'ensemble a une masse de 5,7 tonnes. L'orbiteur embarque 12 instruments scientifiques et l'atterrisseur 6.

Le 15 octobre 1997, la sonde est lancée par une fusée Titan IV- Centaure qui est la plus puissante des lanceurs existants. Mais la poussée n'est pas suffisante pour que la sonde atteigne Saturne. Il faudra que la sonde ait recours à quatre reprises à l'assistance gravitationnelle des planètes Terre, Vénus et Jupiter avant de pouvoir orbiter autour de Saturne.

La sonde n'arrive donc sur Saturne que le 1er juillet 204 soit 7 ans après son lancement.

Pour se placer en orbite autour de Saturne la sonde doit traverser le plan orbital des anneaux avec le risque de collision avec une éventuelle particule. Mais tout se passe bien.

La dernière manoeuvre consiste à se mettre en orbite autour de Titan. C'est en octobre 2004 que la sonde effectue un premier passage à faible distance de Titan.

Il faut maintenant modifier la trajectoire de la sonde pour permettre le lancement de l'atterrisseur. Ce lancement est effectué fin décembre 2004 et le 14 janvier 2005 l'atterrisseur pénètre dans l'atmosphère de Titan et commence à transmettre des données et des photos.

Puis, pendant 12 ans l'orbiteur va observer Saturne, Titan, Rhéa, Japet, Mimas, Téthis, Dioné, Hélène et surtout Encelade ainsi que les anneaux.

Puis, pour éviter une contamination de Saturne, l'orbiteur est volontairement détruit en brûlant dans l'atmosphère de la planète le 15 septembre 2017.

Cette mission  fut un immense succès et toutes les données transmises sont loin d'être toutes analysées.

Retour chapitres

Retour "Quoi de neuf"

<<<<<<<<

PHILASTRO