[creer site web] [creer site internet] [creation site internet] [système solaire]
[ciel profond]
[constellations]
[philastro]
[accueil]
[sites amis]
[sites amis]

En juillet

Difficile retour pour un "astronaute" de Mars 500.

Le 4 novembre 2011, les six membres de l'expérience de Mars 500 sortent de leur isolement. Un retour à la vie normale qui peut se révéler difficile, comme pour le Chinois Wang Yue (au centre, main levée) ou à l"Italo-Colombien Diego Urbina(à sa gauche). Mais pas pour le Français Romain Charles (derrière Wang Yue).

Perdus sur la Lune.

Pour la première fois, deux astronautes doivent s'éloigner de leur vaisseau pour explorer la surface de la Lune. Sur un terrain vallonné, la tâche semble aisée. Cependant, cette randonnée va se révéler  bien plus difficile que prévu, pour les deux hommes de la mission américaine Apollo 14.

A peine 25 minutes après avoir posé le pied sur le sol lunaire, ce 5 février 1971, Alan Shepard et Edgar Mitchell déballent le matériel nécessaire à leur séjour dans le site de Fra Mauro. Shepard déploie l'antenne parabolique de communications avec la Terre. Comme il l'a fait de multiples fois lors de l'entaînement, il doit la poser à 6 mètres du module lunaire. Mais quand Mitchell saisit le cable électrique pour le brancher, il s'aperçoit que l'antenne est trop éloignée d'environ 3 mètres. Le fait passe pour anecdotique : Shepard rapproche l'antenne et tout rentre dans l'ordre. Mais sans le savoir, les deux astronautes d'Apollo 14 viennent de faire une expérience qui va leur jouer des tours le lendemain, lors de leur deuxième sortie : ils évaluent mal les distances sur la Lune.

Le mont Armazones attend son géant.

En plein désert d'Atacama, au Chili, le mont Armazones s'apprête à accueillir le plus grand Télescope du monde : l'E-ELT, de 39 mètres de diamètre. Un chantier qui entamera le calme des deux petits observatoires voisins.

Le conseil de l'ESO a approuvé mi-juin la construction de l'E-ELT. Le futur instrument collectera 15 fois plus de lumière que les télescopes actuels. Il nous permettra d'étudier les exoplanètes, comme les plus lointaines galaxies.

Image d'artiste

L'horloge astronomique de la tour Zimmer.

En Belgique, l'oeuvre de l'horloger Louis Zimmer est bien visible dans la ville de Lierre. Et en plus, elle se visite.

Située à environ 15 km de la grande cité d'Anvers, Lierre est une ville moyenne au nord de la Belgique. A l'extémité de l'une des nombreuses petites places de cette bourgade typique des Flandres, il est impossible de manquer le splendide cadran qui orne une vieille tour de pierres claires. En s'approchant, on se rend vite compte que l'endroit a un rapport avec l'astronomie. Sur les différents cadrans de l'horloge, on reconnaît aisément la Terre ou la Lune et, au pied de la tour, on trouve les orbites des planètes du système solaire.

En août

Retard pour Orion.

Le test de la tour de sauvegarde de la capsule Orion, initialement programmé en 2015, est repoussé à 2018. Même si Lockheed, le constructeur du futur vaisseau de la NASA est prêt, l'agence spatiale ne peut pas suivre pour raisons budgétaires. Encore un retard pour Orion, qui devrait toutefois faire un essai en vol dès 2014.

En septembre

Premiers jours sur Mars.

Une plaine cernée par une imposante barrière montagneuse. Tel est le paysage découvert par les caméras de la sonde Curiosity, peu après qu'elle eût posé ses roues sur Mars, le 6 août.

Au terme d'un voyage de 570 millions de kilomètres et une entrée dans l'atmosphère martienne à près de 21 000 km/h, le robot le plus sophistiqué jamais envoyé vers la planète rouge se réveille dans un autre monde.

Pour la première fois, un robot a filmé son propre attérrissage sur Mars. L'instant historique a aussi été photographié depuis l'espace par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter.

Curiosity s'est posé exactement à l'endroit prévu : à environ 6 km des strates géologiques les plus intéressantes.

Une nouvelle lune pour Pluton.

Le télescope spatial Hubble a repéré une cinquième lune autour de la planète naine Pluton.

D'un diamètre compris entre 10 et 24 km, elle est irrégulière et son orbite atteint 93 000 km.

Cette nouvelle découverte conforte l'idée que Pluton a subi jadis une grosse collision avec un objet de la ceinture  de Kuiper. Les satellites en sont les vestiges.

Energie des étoiles : Peut-on compter sur le Soleil.

Nous vivons tout près d'une étoile ! Tandis que les ressources énergétiques de notre planète s'amenuisent, et que s'impose la nécessité de réduire nos émissions de gaz carbonique, n'est-il pas temps de s'en souvenir ?

Le Soleil, chaque jour, nous inonde d'énergie. Pour en profiter pleinement, nous devrons apprendre à mieux la capter, et surtout surmonter quelques obstacles.

Outters 4 ... et tout ce qui reste à découvrir.

Bonne nouvelle : il reste encore des découvertes à faire dans le ciel, sans pour autant être professionnel ! L'identification d'un objet inconnu par l'amateur français Nicolas Outters, une possible nébuleuse planétaire appelée Ou 4 (Outters 4), dont l'annonce a été faite le 13 juillet dernier, en est une nouvelle illustration. Après trois premières trouvailles, dont deux déjà confirmées comme étant bien des nébuleuses planétaires, Nicolas Outters continue à écumer le ciel avec réussite.

Une réserve étoilée pour le Pic du Midi.

La pollution lumineuse affecte une grande partie de notre territoire. L'observatoire du Pic du Midi de Bigorre n'y échappe pas.

Au sommet du célèbre observatoire pyrénéen, la nuit tombée, côté Nord, le panorama s'apparente à une vision aérienne : des milliers de candélabres dessinent les villes et les routes qui s'étalent sur la plaine, jusqu'à cette ligne orange posée sur l'horizon qu'est Toulouse, distante de 120 km.

Une vue aussi extraordinaire qu'effrayante qui révèle l'ampleur de la gabegie.

Au Sud, vers la chaîne, la faible densité de la population limite considérablement  l'éclairage public. Malgré tout, derrière une crête, la station de ski de la Mongie illumine les versants qui l'entourent. Et des petits halos formés par les villes espagnoles surmontent les plus hauts sommets des Pyrénées.

Cette dégradation de l'environnement affecte le ciel du Pic du Midi. Face à cette situation inquiétante, une association, PIRENE fondée en 2009 dans le but de créer une réserve étoilée autour du Pic du Midi, a vu le jour.

<<<<<<<<

Suite

La Chine fait un grand bond dans l'espace.

Le 29 juin, avec le retour sur Terre du vaisseau chinois Shenzhou 9, une nouvelle page de la conquête spatiale s'est ouverte. Certes, depuis 2005, la Chine a la capacité d'envoyer des hommes dans l'espace. Ses taïkonautes savent même effectuer des sorties en scaphandre dans le vide sidéral. Mais avec la mission de Shenzhou 9, le cap est mis vers la construction d'une station spatiale prévue pour 2020. Pendant treize jours, les trois taïkonautes de Shenzhou 9 ont expérimenté le séjour en apesanteur à bord du module orbital Tiangong 1. Après un amarrage en mode automatique de leur vaisseau à Tiangong 1, ils ont effectué la même manoeuvre en mode manuel; une figure imposée qui permet de pallier tout dysfonctionnement informatique ou mécanique sans devoir avorter une mission. Au retour sur Terre, les autorités chinoises, toujourd discrètes sur les opérations à venir, ont laissé entendre que plus rien ne s'opposait aux lancements des modules Tiangong 2 en 2013 et Tiangong 3 en 2016.

DEBUT'ASTRO