[creer site web] [creer site internet] [creation site internet] [système solaire]
[ciel profond]
[constellations]
[philastro]
[accueil]
[sites amis]
[sites amis]

En avril

De plus en plus d'éruptions solaires à prévoir.

Les alertes aux éruptions solaires se multiplient. Le 7 mars, une puissante éjection de masse coronale observée à l'aide de plusieurs satellites était redoutée. Finalement, deux jours plus tard, les conséquences de cette colère solaire n'étaient guère perceptibles sur Terre ... si ce n'est par de belles aurores polaires.

Les éruptions solaires sont d'autant plus nombreuses que le cycle d'activité de 11 ans du Soleil approche de son maximum, en principe fin 2013, pour le cycle en cours.

Un "nettoyeur" pour éveiller les consciences sur les débris spatiaux.

Le Centre spatial suisse de l'Ecole polytechnique de Lausanne veut lancer Clean Space One, un engin destiné à désorbiter Swiss Cube, l'un des nombreux débris qui polluent l'orbite terresttre. Avec cette mission, qui pourrait être lancée dans trois à cinq ans, les concepteurs entendent surtout montrer l'exemple et éveiller les consciences sur la protection de l'environnement spatial.

Origine de la Lune : l'eau sème le trouble.

De nouvelles analyses d'un échantillon lunaire dévoile des concentrations en eau similaires à celles du manteau supérieur de la Terre. De quoi chambouler la théorie du Grand Impact qui prévoit la formation d'une Lune parfaitement sèche.

Record : le plus grand panorama du ciel.

Un astronome amateur américain de 28 ans a produit une image inouïe. Son panorama de la totalité du ciel visible depuis la Terre "pèse" 5 milliards de pixels. C'est à ce jour la plus grande image de l'ensemble de la voûte céleste jamais réalisée.

Au temps des horloges astronomiques.

Bien avant l'ère de l'heure atomique, les horloges astronomiques ont été imaginées pour séquencer le temps et déterminer les dates des fêtes religieuses.

La nécessité de mesurer le temps a toujours été une des préoccupations majeures des sociètés pour coordonner les activités humaines et organiser la vie religieuse et économique.

En mai

Un radiotélescope dans la nuit polaire.

Cet objet massif illuminé dans la nuit bleue de l'Antartique est le South Pole Telescope. Ce radiotélescope de 280 tonnes et de 10 m de diamètre est installé sur la base américaine du pôle sud. Depuis 2007, il sonde le ciel en ondes millimètriques. Ses observations du rayonnement diffus de l'Univers doivent permettre de préciser la masse des neutrinos et la nature de l'énergie sombre, qui accélère l'expansion cosmique.

Pourquoi il faut trouver la matière noire.

Annonces de découvertes, confirmations,démentis : la course à la matière noire s'est nettement accélérée ces derniers mois. Pour les astrophysiciens, il faut la trouver vite ! Car l'enjeu est de taille : conforter le meilleur édifice théorique censé expliquer l'existence d'une mystérieuse masse cachée, omniprésente dans l'Univers.

Le Soleil : l'étoile qui n'aurait pas dû naître.

D'où vient le Soleil ? Mystère. En le comparant avec les autres étoiles de la Galaxie, les astrophysiciens ne parviennent pas à déterminer le lieu d'origine de l'astre du jour, ni les conditions de sa naissance.

Exploiter les astéroïdes, oui mais à quel prix ?

La richesse en métaux de certains astéroïdes intéresse industriels et scientifiques. Ces voisins célestes de la Terre sont-ils exploitables ? Des experts planchent déjà sur de tels projets et leurs débouchés potentiels.

Galileo sur orbite.

Après beaucoup de retard, le système européen de navigation Galileo semble cette fois-ci bien parti. Les deux premiers satellites opérationnels ont été mis en orbite le 21 octobre 2011 par le premier lanceur russe Soyouz à décoller de la base spatiale de la Guyane. La phase de validation s'est achevée le 29 mars 2012 avec succès. Si tout se déroule comme prévu Galileo devrait fournir ses premiers services en 2015.

En juin

A bord d'Orion.

Le vaisseau qui remplacera les navettes américaines n'est pas encore terminé. Mais on peut déjà avoir une idée de son intérieur exigu sur cette photo. Sans nom véritable mais toujours appelé Orion, cette capsule conique dans le plus pur style d'Apollo emportera quatre passagers.

L'ISS menacée.

Entre 2006 et 2008, le risque de collision avec des débris a triplé pour la Station Spatiale Internationale (ISS). Depuis le début de son assemblage en 1998, elle a manoeuvré 14 fois pour les éviter, dont sept fois rien que ces quatre dernières années ...

L'Europe met le cap vers Jupiter.

L'Agence spatiale européenne a choisi la sonde Juice (Jupiter Icy moons Explorer) comme grande mission pour la décennie 2015-2025. Juice étudiera les satellites joviens Europe, Ganymède et Callisto. Elle doit atteindre Jupiter en 2030.

Astéroïdes : La NASA veut l'aide des amateurs.

Les observatoires professionnels suivent un planning d'observations extrêmement serré et contraignant, ce qui entraîne un "trou" dans les observations souhaitées. Du coup, la collaboration avec les amateurs s'est développée de façon exponentielle ces dernières années grâce à la formidable évolution technique des équipements disponibles dans le commerce et l'ingéniosité de certains bricoleurs. Les amateurs participent ainsi à la "surveillance" des planètes et traquent également des astéroîdes.

<<<<<<<<

Suite

DEBUT'ASTRO